L’alignement des étoiles

L’alignement des étoiles

Au commencement il y eut ce jour d’octobre dans le Bois de Lauzelle, une jolie promenade aux couleurs de l’automne. On (j’?) y pensait depuis un moment: faire un grand voyage en famille, ce serait génial… mais ce projet restait à l’état de rêve et on n’en parlait pas beaucoup… sauf ce jour là, je m’en souviens, nous en avons fait notre réalité. Oui, ce jour là nous avons décidé de concrétiser ce projet, un peu fou (je m’en rends d’autant mieux compte maintenant) de partir une année -ou plus- sillonner les routes de notre belle Terre en famille. Car ce rêve de passer du temps avec nos enfants, de les voir grandir… un peu plus longtemps qu’entre le retour de l’école et l’heure du coucher, était devenu une nécessité. Un besoin. Besoin de faire une pause, de vivre et ne plus courir. Besoin aussi de montrer aux enfants et découvrir avec eux d’autres paysages, d’autres cultures, d’autre saveurs, d’autres religions. Découvrir l’Autre. Et se découvrir un peu soi, aussi, à travers cette expérience.

Prendre la décision, faire ce choix est une chose, essentielle, mais encore faut il que « le reste suive »… que les étoiles s’alignent. Ces étoiles sont, pour commencer, nos enfants: que vont-ils penser du projet, seront-ils enthousiastes, auront-ils peur de quitter le connu pour aller vers l’inconnu? Quitter leur zone de confort, dirait-on… Là aussi je me souviens de nos discussions (d’abord pour tâter le terrain) et du jour où nous leur avons dit « oui, nous allons partir ensemble faire un grand voyage ». Quel enthousiasme, quelle joie ont retenti dans la maison ce jour là. Puis ce fut le tour de nos collègues et de l’école… Comment notre projet serait-il accueilli? Serait-il « simple » de quitter notre travail, nos engagements, de déscolariser les enfants une année, ou plus? L’accueil de chacun fut enthousiaste et ce fut chaque fois l’occasion d’un bel échange. Au delà du projet, un échange sur nos valeurs, sur ce qui compte pour nous ici et maintenant. Les conditions pour que le projet se réalise étaient bien réunies… pour autant ce ne fut pas « simple » de quitter les collègues, mes patients, les amis de l’école.

Auprès de nos amis aussi, de nos proches, l’enthousiasme pour le projet était au rendez-vous… Et parfois aussi l’étonnement, les questions, les projections: « c’est super, mais moi je ne le ferais pas », « vous êtes courageux », « on vous admire »… Chez nous il n’était point question de courage, mais bien d’un besoin de vivre pleinement chaque moment, à 5.

Cette fois nous y sommes: nous sommes partis pour le « Grand voyage ». Les semaines qui ont précédé le départ ont été difficiles, fatigantes, les choses à faire étaient encore nombreuses. Et oui, même si nous nous sommes consacrés au projet pendant plusieurs mois, les choses à faire sont innombrables et brassent des domaines aussi variés que l’itinéraire, les visas, la scolarité des enfants, les vaccins, la location de la maison (et le déménagement qui l’accompagne)… tout cela en plus de la préparation du camion qui a occupé Vincent jusqu’au dernier jour. Je suis admirative de ce qu’il a fait: refaire intégralement l’électricité et le circuit d’eau, chercher et trouver les pièces mécaniques nécessaires (pas facile avec un camion qui a déjà 30 ans…). Rien ne l’arrête! Mais forcément tout cela prend du temps. Et prendre le temps fait aussi partie de nos besoins. Ce temps nous l’avons pris et nous avons aimé aussi cette période de préparatifs. Cette période, avant le rush final (ça, c’était nettement moins gai!) où nous pouvions nous consacrer à deux à ce projet, sans autre contrainte (ou presque). Du bonheur. Si certains parmi vous s’impatientaient de nous voir prendre la route, nous aimions en revanche profiter de cet avant-voyage… qui, pour nous, faisait déjà bel et bien partie du voyage!

À présent les préparatifs sont derrière nous (bon il reste bien encore l’une ou l’autre chose à faire…). Nous sommes en route! Flora aura préparé un nombre incalculable de fois son sac « pour le Grand voyage »… si elle avait pu, elle aurait emmené toute sa chambre avec elle 😉 Diego était partagé entre l’envie de partir et la tristesse de quitter ses copains. Noé était impatient à l’idée de découvrir « les merveilles du monde » (avant même d’être parti, il avait déjà demandé si on allait pouvoir faire 2 voyages!). Et bien que l’enthousiasme était au rendez vous, partir fut une étape difficile du voyage. Quitter son chez soi, ses amis, ses habitudes, son confort (troquer sa maison pour un 10 m² à 5…même pas la taille d’un studio et sans machine à laver!) pour aller vers l’inconnu, l’autre et l’ailleurs. Quelle idée! Et puis finalement… Pourquoi pas? L’expérience vaut la peine d’être vécue, c’est certain.

Avant de vous quitter, j’ai envie de partager avec vous cette belle chanson des Fréro Delavega: « Il y a » à écouter jusqu’au bout…

Prenez soin de vous… et n’oubliez pas de prendre le temps.

Eva

5 réactions au sujet de « L’alignement des étoiles »

  1. J’ai l’impression qu’on en a parlé tellement, de nos voyages, que nos raisonnements s’entremêlent… Je me souviens du jour où tu m’as dit « nous, on s’est décidé, on part ! », quelle joie partagée ! Entre ce moment et le bisous du départ, tellement de bons moments…et une impression de « chouette, on a encore pu profiter encore un peu avant votre départ ! » à chaque fois. Vous avez bien fait de prendre le temps, de prendre votre temps dans ce pré-voyage !
    J’espère que tu/vous continuerez/a à alimenter cette partie du blog, qu’on puisse partager vos paysages intérieurs autant que les extérieurs 🙂 Bisous les amis !

  2. Coucou Éva,
    Ton texte est déjà publié depuis un petit temps. Je n y réagi que maintenant, … maintenant que j ai qq minutes pour moi. Il est merveilleusement bien écrit, les états d âmes de la naissance du projet jsq départ… Je peux ressentir toutes les émotions et vibrations que vs avez pu vivre.
    Et oui, prendre le temps, vivre le temps avec ses enfants et mari, partager ensemble les découvertes, what else ? L essentiel est là ! Bisous

  3. Well writtene an expressed
    Wow
    Hope all those who have the means find thrir way to fullfill their dreams
    Like you guys did

    BRAVO

    RASHID

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *